Comment faire des achats responsables un levier de sa stratégie RSE ?

Réduire les coûts tout en ayant un impact positif sur son territoire

 

Les achats responsables sont un des axes de la stratégie RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) et ont un fort impact sur l’économie du territoire. Il s’agit de développer la compétitivité des entreprises par une approche globale des coûts en s’engageant dans une démarche sociétale, pour l’environnement et l’emploi.

Achats responsables et RSE

Les achats responsables permettent de réduire l’impact sur la santé, l’environnement, tout en favorisant les modèles inclusifs avec des prestataires de proximité. L’objectif est de réduire son recours aux ressources. Cette démarche qui s’intègre dans la RSE se construit dans le temps, en ciblant les achats un par un sur la base par exemple de la feuille de route du référentiel ISO 20 400 pour déterminer les critères éthiques et responsables : insertion, développement durable, équité des relations clients/fournisseurs…

Objectif réduction des coûts ?

Les achats représentent en moyenne 60 % du chiffre d’affaires des entreprises, c’est donc un levier à ne pas négliger pour accroître la rentabilité. La première difficulté consiste à cibler les familles d’achats qui ont le plus fort impact sur le budget. Pour déterminer le coût de chacune, une approche globale est nécessaire, en prenant en compte le montant de l’acquisition, de la possession, de la maintenance et la gestion de la fin de vie.

Les achats périphériques sont un point de départ intéressant, car ils n’ont pas d’impact sur la stratégie de développement de l’entreprise : nettoyage des locaux, véhicules de société, fournitures de bureau… Sans négliger la rationalisation des besoins énergétiques qui ont un effet positif sur l’empreinte carbone et le budget.

Actions collectives

Les actions collectives de mutualisation des achats ont un impact direct sur les coûts, tout en faisant gagner du temps aux entreprises. Le GIE Val’Essor 74 lancé en 2010 par Mont-Blanc Industries (à l’époque Arve Industries) dispose déjà de 24 familles d’achats. Le groupement permet aux entreprises de mutualiser les contrats, de partager leurs réseaux et les bonnes pratiques, avec des fournisseurs locaux et certifiés écolabel. En complément, Innovales, partenaire de Mont-Blanc Industries accompagne et met en relation les entreprises et les prestataires dans quelques domaines : BTP, nettoyage des bâtiments, entretien des espaces verts…

Conclusion

La première étape d’une démarche d’achats responsables est de cibler les fournisseurs écocompatibles, également engagés pour l’insertion et l’inclusion, en privilégiant les sites de proximité. La deuxième étape va plus loin en prenant en compte le cycle de vie des produits, pour valoriser au maximum la chaîne d’approvisionnement. Le but est de faire des économies tout en ayant un développement vertueux et responsable pour le territoire, avec des effets sur l’image et le pouvoir d’attractivité de l’entreprise.

 

Article rédigé par la journaliste Sandra Molloy du magazine Ecoméca

Retour aux articles