Comment fonctionne le nettoyage par cryogénie ?

La cryogénie est une technique spécifique de très basse température utilisée dans diverses applications.

Quels sont les avantages à utiliser le nettoyage cryogénique ?

La cryogénie offre des perspectives qui allient qualité des process et performance pour nettoyer à sec les supports quelle que soit la matière qui les compose. Non-destructrice, ni abrasive elle utilise du CO2 recyclé et surtout zéro produit chimique. Adhérente de Mont-Blanc Industries, la société 195K fondée par Guillaume Buffet en juillet 2019 à Marlioz utilise cette technologie inédite en Haute-Savoie.

 

 

Froid à haute pression

La machine permet de projeter à haute pression du gaz carbonique dont la puissance peut se moduler selon les besoins, c’est-à-dire du CO2 recyclé comprimé sous forme de pellets à l’état solide de quelques millimètres de diamètres, plus ou moins gros selon l’état du revêtement à décaper.

 

La neige carbonique affiche une température de -78,5 °C ou 195K (degrés Kelvin). Le nettoyage est effectué en combinant les propriétés de la cryogénie, solvant naturel de la graisse, à celles de la haute pression et de la sublimation du CO2 qui passe de l’état solide à l’état gazeux sans phase liquide. En plus du nettoyage, la cryogénie permet de réaliser des opérations de sablages (le sable en moins) et de gommage en ajoutant un abrasif comme le bicarbonate qui a l’avantage d’être éco-compatible.

Avantages

Le nettoyage cryogénique ne nécessite pas de temps de séchage et utilise du CO2 présent dans l’air ambiant.

Non abrasive, la cryogénie n’attaque pas la matière ; non-conductrice et non inflammable, elle est tout à fait indiquée pour des installations électriques ou électroniques.

Le choc thermique qui favorise l’action de nettoyage est très bref et ne fait perdre que 8° maximum sur la surface du support au moment de la projection.

Cette technologie ne génère pas de déchets secondaires, elle est également non-toxique et antibactérienne.

Applications

Les domaines d’applications sont vastes et ne demandent qu’à se développer et plusieurs secteurs se montrent intéressés par le nettoyage cryogénique : industrie, automobile, nautisme, bâtiment…

Adapté pour des opérations délicates sur des revêtements fragiles dans des conditions extrêmes ou des actions décapantes de grande intensité, le nettoyage cryogénique ne génère pas de résidus à traiter par la suite.

Le nettoyage cryogénique offre des performances optimales pour neutraliser les polluants de tout support sans utiliser de produits chimiques. La cryogénie, solvant naturel de la graisse, intéresse de plus en plus l’industrie mécanique comme alternative à l’utilisation d’huile pour l’usinage des pièces. Des études ont été menées en utilisant l’azote liquide, le CO2 liquide, ou le CO2 supercritique. Ce dernier a démontré des résultats encourageants lors de tests conduits par le Cetim pour le fraisage de pièces en titane.

 

 

 

 

Article rédigé par Sandra Molloy, journaliste avec la participation de l’entreprise adhérente 195K et du CETIM

Retour aux articles