Comment utiliser l’Internet des objets pour améliorer le pilotage des processus de production ?

Comment automatiser le pilotage du processus de production avec l'IIOT ?

 

L’ IIOT (Internet des objets pour l’industrie) permet de configurer automatiquement la production, en créant des interconnexions entre les machines-outils et les systèmes de métrologie via le logiciel Automated Process Control ou APC (Pilotage automatique des process de production) pour corriger en temps réel les dérives. Avec comme objectif de réduire le taux de rebut et d’améliorer le rendement global.

 

Association de compétences

 

Dans le cadre du programme collaboratif européen IoT4Industry, l’entreprise Joseph Martin SA (Vougy) s’est associée avec Ellistat (Annecy) et Swiss Team Performance (Canton de Fribourg) pour, avec le soutien de Mont-Blanc Industries, codévelopper un projet autour de l’automatisation du pilotage de la production. Lancé en septembre 2019, le projet s’est achevé fin novembre 2020.

 

Joseph Martin a pris en charge la partie opérationnelle avec des tests réalisés sur des tours multibroches Index dans un premier temps, puis Tornos pour produire des pièces destinées au marché automobile. Ellistat s’est occupé de la partie technique et logicielle. Swiss Team Performance s’est concentré sur l’aspect compétences et formation des opérateurs.

 

 

Mont-Blanc Industries vous propose un retour en image sur le projet APC d'IoT4Industry

 

Cette vidéo a été réalisée par l'agence de communication vidéo BurtProduction

Configuration simplifiée

Le principe est de créer des connexions entre les commandes numériques multibroches et les dispositifs de mesure, via le logiciel APC Ellisetting développé par la société Ellistat. Le logiciel Ellisetting utilise les mesures de la pièce (moyens de mesures standards) pour corriger automatiquement les dérives de la machine-outil et ainsi recentrer l’ensemble des caractéristiques. Le paramétrage automatisé permet de gagner du temps et donc d’augmenter le rendement, en limitant les arrêts machine. Le temps de réglage initial d’une heure est passé à douze minutes au terme du projet. L’opérateur peut ainsi se concentrer davantage sur la partie process.

Accroissement de la qualité

Le système APC permet de réaliser sans intervention humaine un recentrage des cotes et d’optimiser le réglage en s’appuyant sur un algorithme de machine learning évitant ainsi les surcorrections. Chaque mesure réalisée améliore le centrage des caractéristiques. Le taux de rendement global a été amélioré du fait de ces corrections en temps réel : le TRG a en effet gagné dix points de productivité en passant de 75 à 85 %. Avec comme résultat une réduction significative des taux de rebut qui sont passés de 5 % au départ à 1,35 %.

Grâce à l’IIOT le pilotage automatique des process de production est possible, avec des ajustements de cotes réalisés au fil des mesures. Les logiciels APC réduisent le temps de paramétrage des machines-outils, et permettent de les interconnecter avec les dispositifs de mesures. Ainsi, la qualité des pièces produites augmente et le temps consacré à la configuration des machines se réduit, au profit de la productivité globale.

D’ici 18 mois, Joseph Martin SA ambitionne d’utiliser l’APC pour l’ensemble de son parc CNC multibroches, soit une quarantaine de machines.

 

Article rédigé par la journaliste Sandra Molloy du magazine Ecoméca

Retour aux articles