Mont-Blanc Industries contrainte à la dissolution !

Communiqué de presse, Cluses 18 novembre 2021

Assemblée générale extraordinaire de Mont-Blanc Industries à Cluses le 17 novembre

 

Mont-Blanc Industries contrainte à la dissolution !

 

Reprise éventuelle de ses activités par l’antenne départementale de l’Agence économique régionale toujours pas confirmée

Un gâchis incompréhensible pour les industriels adhérents !

 

 

Plus de 180 industriels et partenaires ont prononcé la dissolution de Mont-Blanc Industries lors de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue à Cluses mercredi 17 novembre. Après avoir adressé un hommage appuyé à Jean-Marc André directeur de Mont-blanc Industries et à toute son équipe, Michel Albrieux, son président, a déclaré : « Nous comprenons la volonté politique de rendre cohérent à l’échelle régionale le pilotage des projets de développement économique en créant en Haute-Savoie une antenne départementale de l’Agence économique régionale. Mais nous ne comprenons pas pourquoi tout n’a pas été mis en œuvre pour que les activités de Mont-Blanc Industries puissent perdurer et qu’à terme, les compétences de Mont-Blanc Industries, qui a contribué avec succès pendant 15 ans à la coordination des acteurs économiques haut-savoyards, puissent être intégrées dans cette antenne départementale. »

MONT-BLANC INDUSTRIES, PILIER DU RÉSEAU QUI FAIT LE SUCCES DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE HAUT-SAVOYARD

Michel Albrieux a rappelé le rôle majeur qu’a joué Mont-Blanc Industries depuis sa création il y a 15 ans pour le succès de l’industrie en Haute-Savoie, département fleuron de l’industrie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, un des deux départements français dont la part de l’industrie dans le PIB dépasse les 25%.

 

  • Mont-Blanc Industries fédère ainsi 320 entreprises industrielles représentant un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros et 27 000 salariés, soit plus de 50 % des emplois industriels de Haute-Savoie,
  • 80% de ses membres ont participé et contribué à des actions,
  • Mont-Blanc Industries a stimulé le développement de nombreuses entreprises par l’innovation au travers de nombreux groupes thématiques, de mises en réseau, d’échanges de bonnes pratiques et de soutien à des projets innovants,
  • Mont-Blanc Industries a mis en place un label d’Excellence permettant aux entreprises, en s’appuyant sur un diagnostic à 360°, de consolider leur Vision avant d’élaborer une stratégie sur le chemin du progrès.

 

Tout au long de l’année 2020, Mont-Blanc Industries s’est entièrement mobilisé pour soutenir et accompagner les entreprises pour traverser la crise

 

DISSOLUTION CONTRAINTE ET INCOMPRÉHENSION

 

En 2021, le pôle de compétitivité CIMES n’a pas versé 200 000 € dus à Mont-Blanc Industries au titre des prestations pour 2020, la Région considérant que le processus d’intégration à CIMES d’une partie du personnel de MBI n’était pas réalisé, ce qui a conduit Mont-Blanc Industries à quitter CIMES en 2021.

 

Les négociations qui avaient été engagées dans le cadre d’ID Center n’ont pas abouti au premier semestre. Malheureusement, la Région et le Département n’ont pas répondu à la demande d’un rendez-vous avec Mont-Blanc Industries et 20 entreprises représentatives de l’écosystème.

 

Par ailleurs, Laurent Wauquiez a dernièrement annoncé publiquement la création, en Haute-Savoie, de l’antenne départementale de l’Agence économique régionale. Cependant, aucune modalité ni échéance n’ont été dévoilées. Martial Saddier, présent lors de cette annonce par le président Wauquiez et invité à s’exprimer par ce dernier, a annoncé en séance la participation financière du Département au fonctionnement de cette antenne à hauteur de 700 000 €.

 

Le président de l’Agence économique régionale souhaite aller vite avec, pour la Haute-Savoie, une mise en place progressive de l’Antenne Départementale, mais ne se prononce pas sur des dates.

 

Après avoir souligné une nouvelle fois que la volonté initiale de Mont-Blanc Industries était d’intégrer l’antenne départementale de l’Agence économique régionale, Michel Albrieux a conclu : « Ce n’est pas une bonne solution mais c’est la moins mauvaise : c’est avec tristesse que je vous demande de décider la dissolution, malheureusement inexorable, de Mont-Blanc Industries. »

 

DES LIENS QU’IL FAUDRA MAINTENIR, DES SAVOIR-FAIRE À RECONSTRUIRE

 

Aux côtés de cette antenne départementale de l’Agence économique régionale, il conviendra désormais d’imaginer les formules qui permettront de maintenir les relations humaines établies dans le temps entre les équipes Mont-Blanc Industries et les industriels, ne pas perdre ce qui a été appris, et notamment : continuer à soutenir les industriels, comprendre leur fonctionnement, les accompagner…, chaque adhérent étant un cas particulier. Il faudra reconstruire ce niveau de compréhension et de savoir-faire, à l’aube de transformations majeures comme dans le secteur automobile.

 

JE TELECHARGE LE COMMUNIQUE DE PRESSE
Retour aux articles