Libérer les énergies et doper le mental de vos équipes dans la durée, les clés du succès…quand la vie des affaires est une marathon

Interview avec Jean-Philippe Demaël, Double Mixte

Dans le cadre du thème « Management & Mobilisation » du diagnostic, Mont-Blanc Industrie encourage les entreprises industrielles à adopter de nouvelles formes de Management au service de leurs équipes et de leurs clients.  Créer un environnement de travail propice pour libérer les énergies des collaborateurs est un vecteur de Performance. Ces nouvelles pratiques managériales sont stratégiques et permettent de rendre les entreprises plus responsabilisantes et agiles.

Vous prônez la libération des forces vives dans l’entreprise, convaincu qu’il existe en leur sein un potentiel énorme d’énergie qui ne demande qu’à être révélé… comment êtes-vous parvenu à ce constat ?

Durant ces dernières années, où j’ai occupé des postes de premier rang dans de grands groupes, j’ai pris conscience de trois points essentiels.

 

  • Le premier point est que j’avais toujours été guidé par l’envie de gagner et de faire gagner les entreprises pour lesquelles je travaillais. Mais j’ai réalisé, dans le sport et dans l’entreprise, que la toute puissance que l’on peut ressentir en tant que dirigeant n’est qu’une illusion, parce que dans les faits la responsabilité est largement partagée avec les salariés. Ce sont les joueurs qui ont les clés du match, pas le président qui est assis dans les tribunes… Cette prise de conscience m’a fait réfléchir sur le vrai rôle du dirigeant.

 

  • Le deuxième s’est révélé à moi au Brésil où j’ai réalisé à quel point les salariés d’une entreprise ont de vraies capacités d’initiative et d’entrepreneuriat dès lors que l’on arrive à libérer leurs énergies, souvent très mal utilisées. Regardons, par exemple, tous les salariés qui démontrent des talents inouïs dans des activités extra-professionnelles et que les entreprises n’arrivent ni à identifier ni à utiliser. Ce potentiel d’idées, d’énergies est d’autant plus facile à mobiliser si l’on s’inscrit dans une logique positive. Cela nous ramène au modèle français davantage construit sur la critique, et par conséquent négatif.

 

  • Enfin le troisième point réside dans la notion de sens à donner au travail et à l’entreprise. Parrain d’une promotion de l’IAE Savoie Mont Blanc, j’ai pu mesurer les attentes des étudiants quant à l’entreprise de demain. Si elles sont somme toute conventionnelles, les jeunes générations ont besoin de sens pour se réaliser dans le travail. Aujourd’hui et demain, il est essentiel de donner du sens à l’aventure dans l’entreprise.

Selon vous, le dirigeant doit dessiner l’escalier du succès. En quoi cela consiste-t-il?

Avant toute chose, pour définir et partager ce rêve, il est important de développer la fierté de ce que l’on est… la fierté du métier, mais aussi des produits que l’on crée qui participent à rendre le monde meilleur.

Un exemple parmi d’autres : Decathlon a été élue meilleure entreprise dans laquelle travailler en 2017. Son credo est de permettre aux consommateurs via ses produits pensés par des passionnés de sport de vivre des émotions de champions olympiques.

D’autres, comme Nicomatic, perçue comme une entreprise libérée, montrent qu’elles s’occupent de leurs salariés, en plaçant l’humain au cœur de leur stratégie.

Avec, comme but ultime, de créer le rêve d’une épopée commune ?

L’objectif (comprendre le sommet de l’escalier) est d’être capable de partager collectivement un rêve, avec l’ambition d’atteindre la lune. Trois niveaux permettent de construire l’ambition collective d’une entreprise :

  • le rêve de conquête (on veut développer tel produit, dans tel pays),
  • le rêve de leadership (on veut devenir leader sur un métier ou sur une géographie)
  • mais aussi l’ambition de contribuer à rendre le monde meilleur, et ainsi dépasser le simple cadre de l’entreprise. En clair, définir sa contribution au monde, et savoir en quoi le monde serait différent (moins beau, moins abouti…) si l’entreprise n’existait pas.

 

Dans cette logique, Somfy a initié deux projets d’entreprise pluriannuels : Let’s (pour Living environment transformation by Somfy) visant à transformer le cadre de vie, et Believe (Better living for everybody) qui rend les innovations accessibles au plus grand nombre, pour permettre à tous de mieux vivre sa maison. Les résultats ont été spectaculaires.

Lire la suite

Témoignage

Paul-Henri De Le Rue

Médaillé olympique de snowboard, conférencier et cofondateur de Double-Mixte

De l’émotion à la performance : trois clés fondamentales pour atteindre ses objectifs

1/ Ne jamais arrêter son travail d’introspection

2/ Travailler une vision claire, avec des repères stables

3/ Vivre l’instant présent

Retour aux articles