L’innovation plurielle : le combiné d’innovations, facteur clé de succès

A l’occasion du Club Excellence du 12 avril 2019, le Pôle Mont-Blanc Industries a rassemblé une dizaine de chefs d’entreprise autour de la thématique de "l’innovation plurielle : le combiné d’innovations, facteur clé de succès". La séance a été animée par Mathilde JUIN, chef de projet Innovation chez Thésame.

Stratégie d'innovation : quelques repères

Une stratégie d’innovation pertinente et efficace doit globalement vous permettre de répondre à ces 3 questions :

  • Quelles innovations permettront à l’entreprise de créer de la valeur pour ses clients ?
  • Comment faire pour capturer cette valeur ?
  • De quelles ressources chaque innovation doit bénéficier ?

 

Les différentes sortes d’innovations vont permettre de réinventer son business model, de comprendre où et comment capturer de la valeur. L’objectif étant de créer une offre unique, qui saura distinguer davantage l’entreprise de ses compétiteurs.

Pour arriver à mettre en œuvre ce combiné d’innovations, il y a les 2 ingrédients clés : l’intégration de compétences externes et la mise en place d’une culture forte de l’innovation en interne.

 

La stratégie d’innovation est différente de la stratégie de R&D et elle doit s’intégrer dans la stratégie globale de l’entreprise.

Processus en plusieurs étapes

Analyser ses concurrents principaux et décrire tous les points communs avec eux pour définir les règles du jeu du marché et identifier comment les anéantir et créer l’innovation.

Se poser les questions suivantes : qu’est-ce qui m’empêche de faire différemment pour faire bouger les lignes ? Pourquoi j’innove ? Pour qui ? Pour quelle ambition ?

 

Combiner les 4 types d’innovations : innovation de routine, radicale, de rupture, architecturale (compétences techniques et Business Model). Etre une entreprise n’est plus suffisant. Intégrer le combiné d’innovation est un facteur différenciant car plus complexe à copier.

Différentes approches

Première approche : 5 familles d’innovation sur la capture de la valeur

  • Changer la fixation des prix en fonction de la valeur de l’offre ou du produit par client (tarif fixé par rapport à la demande).
  • Identifier les attributs du produit (prix, coût, qualité, délais et le faire par rapport à ses concurrents).
  • Changer le payeur
  • Changer le facteur de valeur
  • Changer de timing
  • Changer de segment

 

Deuxième approche : configuration de l’entreprise, de l’offre et l’expérience

  • Configuration
    • Modèle d’affaires : comment gagner de l’argent au-delà de l’offre (services)
    • Réseau : être connecté avec son écosystème pour aller chercher de l’innovation avec ses clients et ses fournisseurs
    • Organisation : Innover par les talents en interne et créer de la valeur auprès de ses propres salariés
    • Processus : intervention sur ma chaine de valeur. Qu’est ce qui n’a pas de valeur dans mon entreprise (tâches à faible VA)

 

  • Offre
    • Au travers de la performance
    • Services : apporter un service complémentaire (facturation)

 

  • Expérience
    • Innovation au travers de sa marque (valeur forte liée à la marque en créant une identité)
    • Engagement client : les encourager à innover et les intégrer dans notre démarche d’innovation en tant que ST (co-construction)

Les ingrédients indispensables pour innovation

  • Instaurer une vraie culture de l’innovation dans l’ensemble des services de l’entreprise (capacité de chaque collaborateur à définir l’innovation de son entreprise) au-delà du service R&D, BE.
  • Détecter les idées innovantes dans tous les services. Faire adopter sa stratégie d’innovation à tous les collaborateurs
  • Faire de la veille technologique marché en dehors de son activité (ex ; textile…) pour repérer des bonnes pratiques
  • Avoir une stratégie de marketing de l’innovation

Cas concret : retour d'expérience pour l'entreprise CLUFIX par Eric Massebeuf, dirigeant "Comment on se met en marche pour l'innovation?"

Problématique : comment développer des produits de fixation métallique au-delà du réseau traditionnel des distributeurs ?

 

Solution : voir les clients en direct

 

Démarche : Proposer aux clients de co-construire des solutions. Caractère déterminant de résultats positifs : le client doit rester le concepteur.

 

Nouveau business Model centré sur du service :

  • Travail en amont vente (création de valeur auprès du client) : comment répondre au besoin de chaque client avec l’obligation de faire ?
  • Identification de tous les signaux après chaque innovation produit pour continuer à innover (ex : quels impacts sur les fixations sur le marché de l’automobile demain ? Filière d’équipement électrique -> développement interne d’un nouveau produit pour répondre à ce type de véhicule connectée).
  • Création d’outils en interne : mise en place d’un comité de projets hebdomadaire avec toutes les fonctions (revue de projets et détermination des facteurs de succès et d’échec).
  • Implication de tous les services : faire remonter les idées de tous les services. Créer le contexte pour encourager à faire émerger les idées en toute liberté sans censure.

 

Bénéfices :

  • Plus de 50% du CA avec 2 canaux de distribution (distributeurs : vente produits au catalogue avec une offre large et Vente directe pour es marchés ciblés avec le développement de solutions propres)
  • Valeur ajoutée du sous traitant qui aide le client à réussir son projet, propose un accompagnement sur mesure et apporte son expertise techniques dans les produits et dans le processus industriel
  • Engagement de tous les collaborateurs dans l’émergence d’idées
Retour aux articles