Savoir-faire et solidarité des industriels contre le COVID-19

La moitié des entreprises de Mont-Blanc Industries en activité sont engagées dans des actions contribuant directement à la lutte contre le coronavirus : dons de matériel, fabrication de pièces pour les respirateurs artificiels, de masques ou de solutions hydroalcooliques. C’est ce que nous montre l’Observatoire de la santé des entreprises mis en place par Mont-Blanc Industries, le cabinet Infusion et la Fondation USMB.

Focus sur 4 d’entre elles qui ont mis leur expertise et leur savoir-faire au service de la fabrication de respirateurs artificiels ou de masques.

Bouverat-Pernat comme Clufix fournissaient déjà des pièces ou des composants de respirateurs artificiels, chacune à des fabricants leaders sur le marché.

 

Pour Eric Massebeuf, président de Clufix, aucune gloriole à s’attribuer : « Nous avons répondu à une demande qui correspond à 10 fois notre volume annuel habituel. Nous y avons normalement fait face avec nos lignes de production dédiées actuelles qui étaient suffisantes pour ces quantités ».

 

Une problématique légèrement différente pour Bouverat-Pernat: « D’une part nous avons dû répondre à des commandes beaucoup plus importantes sur des pièces que nous fournissions déjà, mais il nous a fallu répondre à de nouvelles demandes de notre client en industrialisant des pièces inédites dans des délais très rapides », nous dit Louis Pernat, son directeur.

Idem pour le groupe Bontaz qui doit relever le défi de fabriquer 7 000 pièces de respirateurs pour la première fois d’ici le 15 mai.

 

A Scionzier, Hervé Dépéry président de La Précision nous parle de Circle, sa société sœur au sein du groupe Biotech Dental : « Circle a conçu et produit en impression 3D, sur le site de Scionzier, 500 visières de masques en polymère pour le personnel soignant des hôpitaux de Lyon et d’Aix-en-Provence.

 

Par ailleurs, nous avons pu donner au CHAL une cinquantaine de blouse de protection de type risque bactériologique et chimique ».

Au-delà de ceux qui peuvent fabriquer, il faut souligner tous les gestes de dons, de commandes groupées ou plus simplement d’entraide et d’échanges réalisés par tous les dirigeants industriels de la région.

 

 

Retour aux articles